Accueil Actu L’essor des espaces extérieurs dans l’immobilier en 2023

L’essor des espaces extérieurs dans l’immobilier en 2023

En 2023, les espaces extérieurs tels que les jardins, les terrasses et les balcons sont devenus un élément incontournable du marché de l’immobilier. Face à la pandémie de Covid-19 et aux confinements successifs, les attentes des particuliers ont évolué, faisant des espaces extérieurs un critère central dans leurs décisions d’achat immobilier.

Une demande croissante pour des espaces extérieurs

Le bouleversement du mode de vie lié à la crise sanitaire a suscité une prise de conscience chez nombre de particuliers quant à l’importance de disposer d’un espace extérieur. Les longues périodes passées à domicile ont en effet mis en exergue le besoin de bien-être et d’épanouissement personnel que procurent les jardins, les terrasses ou encore les balcons. Cette évolution se traduit concrètement sur le marché de l’immobilier en 2023, avec une nette préférence des acheteurs pour des biens disposant de ces atouts.

A découvrir également : Quel bois pour les margelles de piscine ?

Des aménagements paysagers toujours plus populaires

Soucieux de valoriser leur acquisition, les particuliers font appel à des prestataires spécialisés dans les espaces extérieurs pour optimiser leur agencement et multiplier les fonctionnalités. Ainsi, on observe une hausse des réalisations paysagères visant notamment à créer des espaces verts sur les toits-terrasses, ou encore à aménager des jardins suspendus sur les balcons. Les potagers sont devenus une nouvelle tendance prisée dans la conception des espaces extérieurs. Ils permettent non seulement aux résidents de cultiver leurs propres fruits et légumes, mais aussi de profiter d’un espace verdoyant apaisant et esthétique. Fruits et herbes aromatiques trouvent désormais leur place sur les terrasses et les balcons.

L’influence positive sur la valeur des biens immobiliers

Les espaces extérieurs ont acquis une réelle importance dans le secteur immobilier, dont ils constituent aujourd’hui un véritable argument de vente. La présence d’un jardin, d’une terrasse ou d’un balcon peut considérablement influencer la valeur d’un bien immobilier. Cela se manifeste par une hausse significative des prix des logements dotés de tels atouts, qui sont perçus comme gages de qualité de vie. Certains acteurs du secteur comme les agences immobilières ont même adapté leur stratégie commerciale et leurs offres. Il n’est ainsi pas rare de voir des annonces mentionner spécifiquement la présence d’un espace extérieur verdoyant, terrasse arborée, jardin paysagé ou encore de proposer des biens avec un potentiel important à exploiter dans ce domaine. Cet élément a alors donné naissance à une prime au vert, que l’on pourrait considérer comme un nouvel indicateur clef dans l’analyse du marché immobilier.

A découvrir également : Potagers urbains à Genève : créez votre propre potager urbain

La prise en compte des espaces extérieurs dans la réglementation

Le législateur se montre lui aussi soucieux de prendre en compte l’importance des espaces extérieurs dans l’écosystème immobilier. Ainsi, plusieurs évolutions réglementaires visent à encourager et faciliter leur création et leur aménagement, tout en garantissant un développement durable et harmonieux :

  • La refonte des règles d’urbanisme pour permettre une meilleure intégration des jardins et des espaces verts dans les projets de construction.
  • La mise en place d’incitations fiscales pour les propriétaires désireux d’investir dans l’amélioration des espaces extérieurs de leur bien immobilier.
  • L’instauration de normes environnementales exigeant des aménagements extérieurs respectueux de la biodiversité et à faible impact environnemental.

ARTICLES LIÉS