Accueil Gazon Quel gazon sans entretien ?

Quel gazon sans entretien ?

Le gazon est une étendue d’herbe utilisée généralement pour le revêtement des sols extérieurs. Vous pouvez vous en servir pour recouvrir les jardins, ou embellir un balcon, une terrasse. Habituellement, le gazon doit bénéficier de soins réguliers, mais il existe des variétés qui n’en ont pas nécessairement besoin. Quel gazon devez-vous utiliser pour éviter les corvées d’entretien ?

Zoysia tenufolia, le gazon des Mascareignes

Le zoysia tenufolia, encore appelé gazon chinois, est une graminée stolonifère, couvre-sol originaire d’Asie et des Mascareignes. Son implantation est assez lente, mais ce défaut est facilement compensé par ses multiples atouts.

Lire également : Comment prévenir et contrôler les mauvaises herbes dans votre gazon

En effet, les brins de zoysia tenufolia ne grandissent pas au-delà de 5 cm. Vous n’aurez donc pas besoin de tondre régulièrement votre pelouse. Une ou deux tontes par année suffisent largement. Ses brins sont très fins, il détient une jolie couleur verte et supporte bien le piétinement.

De plus, il résiste bien à la sécheresse et supprime donc la nécessité de l’arroser régulièrement. Cela permet également de l’installer sur les sols secs, ce qui n’est pas évident avec certains types gazons. Cette herbe présente aussi l’avantage de créer une étendue d’herbe bien dense, qui laisse peu de place aux mauvaises.

A découvrir également : Améliorez la santé de votre gazon grâce à une bonne aération du sol

En raison de ses caractéristiques avantageuses, le gazon des Mascareignes est devenu depuis quelques années très populaire dans le sud de la France. Cependant, il ne supporte pas les froids intenses et ne convient donc pas aux climats de toutes les régions de France. Il n’est cultivable que dans les zones aux climats méditerranéens ou océaniques. Vous pouvez l’acheter dans de petits pots ou sous forme de rouleau, mais il est indisponible en graines.

Achillea crithmifolia

L’achillea crithmifolia est un gazon de la famille des Astéracées. On l’utilise pour couvrir de grandes surfaces, car il se propage très rapidement. Contrairement au gazon des Mascareignes, celui-ci pousse et s’implante plus rapidement. Il fleurit pendant les mois de juin, juillet. Ces propriétés font d’elles une bonne candidate pour une culture de gazon sans entretien régulier.

C’est une plante qui résiste bien au manque d’arrosage. Lorsqu’elle est bien enracinée, elle peut supporter plusieurs mois de sécheresse. Elle peut atteindre une hauteur de 15 cm sur un sol bien humide, mais ne dépasse pas 5 cm sur une surface sèche ou piétinée. Cela signifie que si vous l’arrosez trop souvent, vous devrez également la tondre plus fréquemment.

Si vous optez pour cette herbe comme gazon, il est recommandé d’arroser régulièrement et de désherber pendant la première année. Cette période est utile pour que la plante se propage sur toute la surface et s’enracine correctement. À partir de la deuxième année, l’arrosage et la tonte deviendront moins utiles, vous pourrez donc le faire moins souvent.

Le trèfle porte-fraise

Le trèfle fraisier est une plante herbacée de la famille des Fabacées. C’est une plante qui se propage de façon à former un tapis sur le sol ; c’est pourquoi elle est utilisée comme gazon. Ses feuilles arborent une belle teinte verte claire en fin d’hiver et au printemps, mais deviennent plus sombres en été. Elle fleurit d’avril à juin.

Cette plante pousse rapidement et sa hauteur varie entre 2 et 15 cm. Elle est très pratique, car après son enracinement, elle n’a plus besoin d’arrosage fréquent. De plus, aucune fertilisation n’est nécessaire pour sa culture. Cependant, elle a besoin d’un arrosage et d’un désherbage réguliers au cours de la première année.

Il existe d’autres espèces de plantes utilisées en guise de gazon qui nécessitent peu d’entretien. Cependant, les plus utilisées sont celles citées ci-dessus, surtout la Zoysia tenufolia.

Le pâturin des prés, un choix durable pour les zones ombragées

Si le trèfle fraisier est adapté aux zones ensoleillées, il existe aussi des espèces de plantains qui sont plus adaptées aux zones ombragées. Le pâturin des prés ou poa pratensis est une plante herbacée à croissance lente appartenant à la famille des graminées. Elle a un feuillage vert clair et se développe bien dans les sols argileux. Le pâturin peut tolérer une grande variété de conditions climatiques, mais préfère les températures modérées.

Le pâturin possède plusieurs avantages : tout d’abord, sa croissance lente lui permet de nécessiter moins de tontes qu’un gazon traditionnel. Il ne nécessite pas beaucoup d’eau pour survivre et son système racinaire dense maintient l’humidité du sol pendant longtemps.

Sa capacité naturelle à s’étaler rend cette plante très résistante au piétinement. Cela signifie que vous pouvez marcher sur le pâturin sans avoir à craindre qu’il ne souffre trop rapidement. Si vous cherchez un choix durable pour couvrir les zones ombragées dans votre jardin, alors le pâturin pourrait être exactement ce qu’il vous faut.

Il y a donc plusieurs alternatives écologiques qui peuvent remplacer la pelouse traditionnelle qui ont chacune leurs avantages selon les conditions spécifiques de chaque terrain.

Le gazon synthétique, une alternative pratique et économique

Si les alternatives naturelles présentées précédemment sont très intéressantes écologiquement, elles ne conviennent pas à tous les terrains. Effectivement, certaines zones peuvent être trop ombragées ou encore subir une utilisation intense, comme un terrain de sport, par exemple.

Dans ces cas-là, le gazon synthétique peut être une solution pratique et économique. Contrairement au gazon naturel qui nécessite beaucoup d’entretien (tonte régulière, arrosage, etc.), le gazon synthétique ne nécessite aucun entretien particulier. Il est facile à installer et a une durée de vie pouvant aller jusqu’à 15 ans.

Il existe aujourd’hui des gammes de gazon synthétique pour toutes sortes d’utilisations : du simple tapis vert pour votre balcon à l’installation professionnelle sur un terrain de football, en passant par la pose dans votre jardin.

Les avantages écologiques du gazon artificiel sont aussi nombreux car il n’y a besoin ni d’eau ni de pesticides et herbicides. Cela permet ainsi aux utilisateurs non seulement de faire des économies sur leur facture d’eau, mais aussi de contribuer positivement à l’environnement. Son installation peut requérir un investissement important au départ, toutefois rentable sur le long terme grâce aux faibles coûts liés à son entretien.

Que vous soyez écolo convaincu, préférant opter pour des solutions plus proches de la nature, ou bien adepte des solutions pratiques alliant confort et budget maîtrisé, il existe toujours une solution alternative adaptée répondant parfaitement à vos besoins spécifiques.

ARTICLES LIÉS