Accueil Potager Comment planter un avocatier à partir d’un noyau ?

Comment planter un avocatier à partir d’un noyau ?

L’avocatier est un arbuste dont la culture intéresse de nombreux particuliers. En tant qu’arbre fruitier et au feuillage vif, il s’y plaît autant à l’extérieur qu’à l’intérieur d’une maison.

Tandis que certains préfèrent acheter l’avocatier chez un jardinier, d’autres préfèrent faire germer son noyau chez eux. Toutefois, il faut savoir bien s’y prendre pour obtenir une belle plante et peut-être un arbre des années plus tard. Comment planter alors un avocatier à partir d’un noyau ?

A lire également : Quel légume mettre dans le jardin sans entretien ?

Le choix et la préparation du noyau

Le choix et la préparation du noyau sont des étapes délicates. En ce qui concerne le choix, vous devez vous assurer que le noyau de l’avocatier soit intact et complet.

Il est préférable de prendre un gros noyau plutôt qu’un petit. Avant de le planter en plein terre, vous devez d’abord le préparer en le rinçant puis en le séchant complètement. Juste après, placez le noyau dans un récipient creux avec le bout large vers le bas.

A lire aussi : Comment contrôler les ravageurs du potager

Plantez ensuite 3 à 4 cure-dents qui vont lui permettre de tenir dans le récipient sans toucher le fond. Place maintenant à la germination.

La germination du noyau dans un verre d’eau

La germination d’un noyau d’avocat dans un verre d’eau est facile et accessible à tous. Il s’agit d’ailleurs d’une activité ludique pour les enfants et d’une expérience agréable pour les adultes.

Cette méthode consiste, après avoir nettoyé le noyau et y planter les cure-dents, à le placer sur un verre rempli d’eau. La base du noyau doit être trempée dans l’eau.

Pour éviter que l’eau ne croupisse. Vous pouvez ajouter un bout de charbon. Au bout de quelques semaines, le noyau se fendra pour laisser place à une racine puis une tige qui est prête à être plantée.

La germination du noyau dans du terreau

Outre la germination du noyau dans un verre d’eau, figure celle dans du terreau. Pour cette méthode, vous devez directement installer le noyau dans du terreau léger et bien drainé.

Veillez à mettre au fond du pot une couche de billes d’argile pour un meilleur drainage. Le terreau doit constamment rester humide, car le noyau est au début de sa vie.

Ce dernier doit être enterré à moitié et pointé vers le haut. À la suite de quelques semaines passées au chaud, le noyau se fend pour permettre à la racine de se développer. La jeune pousse apparaîtra quelques jours plus tard.

L’entretien de l’avocatier

Une fois que la petite plante commence à apparaître, vous devez vous focaliser à présent sur son entretien afin qu’elle puisse bien croître.

Votre premier geste consiste donc à pincer la plantule au-dessus des premières feuilles. À défaut, l’avocatier risque de pousser en hauteur sans se ramifier.

Veillez également à l’arroser de temps à autre sans en faire trop. Assurez-vous de placer dans un endroit où la lumière naturelle a accès.

Ce végétal adore bénéficier des quelques rayons du soleil. Dès la fin du printemps, vous pourrez faire sortir votre plant à l’extérieur, ce qui lui sera très favorable.

En fin de compte, pour faire germer un avocatier à partir d’un noyau, il faut la suivie de certaines étapes essentielles. C’est de cette façon que vous parviendrez à avoir une belle plante chez vous au bout de quelque temps.

La transplantation de l’avocatier en pleine terre

Une fois que votre avocatier a atteint une hauteur d’environ 20 à 25 cm et qu’il a développé quelques feuilles, il est temps de le transplanter en pleine terre. Cette opération doit être réalisée avec précaution afin de ne pas abîmer les racines.

Tout d’abord, choisissez un endroit bien ensoleillé pour planter l’avocatier. Il requiert aussi un sol qui n’est ni trop sec ni trop humide.

Creusez ensuite un trou dans la terre où vous allez placer votre plantule. Vous pouvez ajouter du compost ou de l’engrais dans le trou avant de mettre la plante dedans, cela aidera à nourrir les racines.

Retirez délicatement la petite plante du pot tout en veillant à ce que les racines soient intactes, puis placez-la doucement dans le trou. Recouvrez-le légèrement avec de la terre avant de tasser fermement autour des racines pour éviter que le vent n’emporte tout.

Soyez régulièrement attentif aux besoins en eau et entretenez correctement votre nouvel arbre pendant au moins deux ans avant qu’il ne commence réellement à produire des fruits mûrs pour être consommés. Sachez qu’il faut attendre généralement plusieurs années après avoir transplanté votre avocatier jusqu’à ce qu’il soit prêt à porter ses propres fruits. Bien sûr, l’entretien approprié peut accélérer cette période jusqu’à environ trois ans.

En suivant ces étapes, vous pourrez planter un avocatier à partir d’un noyau et le faire pousser jusqu’à ce qu’il devienne un arbre adulte. Cela peut être une expérience amusante et éducative pour toute la famille !

La taille de l’avocatier pour favoriser la fructification

L’avocatier est un arbre facile à cultiver, mais il nécessite une certaine attention et des soins réguliers pour produire des fruits de qualité. La taille est l’une des techniques les plus importantes que vous pouvez utiliser pour encourager la fructification.

La taille permet d’éliminer les branches mortes ou endommagées et d’aérer le feuillage de l’arbre. Cela favorise aussi la croissance de nouvelles branches qui portent souvent plus de fruits que les anciennes.

Il est recommandé de tailler l’avocatier deux fois par an : une première fois en été (juillet-août) après la récolte principale et une deuxième fois au début du printemps (mars-avril), lorsque la floraison commence.

Au cours du premier cycle, éliminez toutes les branches mortes ou malades ainsi que celles qui se trouvent en haut de l’arbre ou sur sa face sud. Coupez aussi toutes les nouvelles pousses qui apparaissent sur le tronc principal afin de favoriser le développement des ramifications latérales.

Pendant le deuxième cycle, coupez tous les rameaux supérieurs sans feuilles ni fleurs ainsi que ceux dont la longueur dépasse 1 mètre. Supprimez aussi toutes les parties cassées ou déformées, car elles peuvent être source d’infection pour votre avocatier.

N’hésitez pas à aérer régulièrement votre arbre en coupant quelques petites branches ici et là afin qu’il puisse recevoir suffisamment d’air et de lumière du soleil. Veillez cependant à ne jamais couper plus d’un tiers des rameaux pendant cette opération afin de ne pas affaiblir votre avocatier.

La taille est une technique indispensable pour favoriser la fructification de l’avocatier. En adoptant les bons gestes et en taillant régulièrement votre arbre, vous pouvez produire des fruits abondants qui raviront vos papilles gustatives !

ARTICLES LIÉS