Accueil Actu Comment savoir si on a un sol acide ?

Comment savoir si on a un sol acide ?

Lorsqu’on a une terre à cultiver, il faut s’assurer que le sol est propice à la culture du plant que l’on souhaite cultiver. Connaissant la diversité des sols, il est important de s’aider de méthodes pour déterminer la nature de celle-ci avant d’y mettre ses cultures. Il existe donc plusieurs manières pour déterminer si un sol est acide ou basique ou même neutre. Voici quelques moyens simples pour déterminer la tendance acide de votre sol.

Qu’est-ce qui permet de définir l’acidité d’un sol ? 

La visite d’un sol se définit par la mesure de son pH. En réalité, en fonction du pH d’un sol, il apparaît plus aisé de déterminer sa nature et d’en savoir plus sur le sujet. Ainsi un sol avec un pH égal à 7 est un sol neutre. Il s’agit de valeur normale pour cerner le caractère normal d’un élément. Si le pH de votre sol est supérieur à 7 ce dernier est basique ou alcalin. En revanche, il est acide si son pH est en dessous de 7. C’est cet indice qui vous permet de déterminer l’acidité du sol.

A découvrir également : Comment choisir les arbres de son jardin ?

Quels sont les moyens pour déterminer si le sol est acide ?

Lorsqu’on veut vérifier si un sol est acide ou pas, on se sert de plusieurs méthodes. Vous avez le choix entre chacune d’elles, mais vous pouvez également vous en assurer au mieux en vérifiant à plusieurs niveaux.

A voir aussi : A-t-on besoin d’un paysagiste ?

Faites des tests avec le kit de test de pH

Le premier moyen pour connaître la nature de votre sol, c’est d’utiliser un petit kit vendu à cet effet pourvu de papier indicateur (dit « papier pH »). Vous trouverez celui-ci en jardinerie. Il permettra de déterminer le pH de votre sol. Vous aurez juste à prélever un échantillon de terre à 20 cm de profondeur et le placer dans un verre d’eau. Ajoutez-y de l’eau déminéralisée et patientez que la terre se dépose. Trempez ensuite votre papier pH et comparez la couleur obtenue. Une couleur rougeâtre, orangée ou jaunâtre donne lieu à un sol acide. 

Réalisez des tests maison pour en être sûr

Vous avez pareillement la possibilité de faire un petit test assez simple. Il est réalisable chez vous et vous aurez besoin d’une portion de terre. Vous devez :

  •       créer un trou d’une vingtaine de centimètres de profondeur
  •       Prélever, ensuite, une poignée de terre au fond du trou
  •       Placer la terre prélevée dans 2 récipients différents
  •       Dans le premier, versez du vinaigre blanc : si vous voyez une mousse blanche se former, votre sol est à tendance calcaire
  •       Dans le second, ajoutez un peu d’eau de pluie pour les voir de la boue et saupoudrez cela de bicarbonate de soude : si vous voyez ou plutôt si vous entendez un pétillement dû à une légère effervescence, le sol est acide
  •       Si dans les deux cas, vous n’observez aucune réaction, alors vous êtes en présence d’un sol neutre.

Prenez le temps d’observer ce qui pousse dans votre jardin

Vous devez savoir que l’aspect que représente la terre et certaines plantes qui poussent spontanément dans votre jardin sont d’excellents indicateurs du pH du sol.

Il faut d’abord savoir qu’un s’il est acide lorsque son PH est inférieur à 6,1. Ainsi cette terre présente souvent une couleur noire. Ce diagnostic est d’autant plus conforté quand on remarque une absence, dans les jardins, de plantes “typées acides”.

Pour vous assurer que vous détenez un sol à caractère acide, il vous faut vérifier les plantes qui y poussent. Ainsi les plantes bio-indicatrices de sols acides, ces sols sableux et humifères, sont :

Voici quelques plantes sauvages qui caractérisent la nature chimique de votre sol : bruyère, digitale, fougère, aigle, genêt, oseille, prêle, ravenelle et véronique. Il y a également : rhododendrons, châtaignier, hortensia bleu, myrtille, tendance à l’installation de mousse sur les pelouses. Si vous ne voyez aucune de ces plantes sur votre sol, alors celui-ci n’est pas acide.

Grâce à ces méthodes, vous saurez déterminer aisément si vous avez affaire à un sol acide ou d’une autre nature.

ARTICLES LIÉS